TO-220

Le TO-220 est un boîtier de composant électronique fréquemment utilisé pour les transistors, les diodes, les régulateurs de tension et certains circuits intégrés.



Catégories :

Boîtier électronique - Fabrication de circuits électroniques - Électronique

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Figure 19 : Modèle thermique du dissipateur connecté au boîtier. TO 200. La résistance thermique boîtier ambiant du TO 220 est égale à (50 - 3) soit de ... (source : www2.toulouse.iufm)
Différents boîtiers TO-220
Vue côté boîtier d'un TO-220
Vue côté dissipateur d'un boîtier TO-220

Le TO-220 est un boîtier de composant électronique fréquemment utilisé pour les transistors, les diodes, les régulateurs de tension et certains circuits intégrés. Une caractéristique notable de ces composants est la présence d'une languette le plus souvent métallique percée d'un trou, utilisée pour le montage du composant sur un dissipateur thermique. Les boîtiers TO-220 ont couramment deux (DO-220) ou trois «pattes» de connexion, quoiqu'il existe aussi des modèles en comportant jusqu'à sept. Les composants réalisés en boîtiers TO-220 peuvent dissiper davantage de puissance que ceux réalisés en boîtiers TO-92.

Histoire et origine

Le sigle TO-220 vient du nom complet original : Transistor Outline Package, Case Style 220.

Applications typiques

Les TO-220 sont conçus pour se monter sur des dissipateurs et sont par conséquent conçus pour des projets demandant un certain niveau de puissance. Dans sa version la plus courante, le boîtier métallique est vissé sur le dissipateur. Une pâte thermique est appliquée entre le boîtier et le dissipateur afin de perfectionner le contact thermique (réduction de la résistance thermique de passage).

La languette métallique est fréquemment connectée électriquement au circuit interne du composant. Ceci ne pose normalement pas de problème quand le dissipateur est lui même isolé du reste du circuit électronique et de la terre, dans le cas opposé le boîtier TO-220 doit être monté sur le dissipateur en intercalant un isolant possédant à la fois une bonne rigidité diélectrique et une bonne conductibilité thermique. Un tel isolant est le plus souvent disponible sous forme de pièces prédécoupées en mica ou en matériaux composites particulièrement conçues pour cet usage. La vis de fixation est elle-même isolée grâce à un «canon» adapté, ou bien il est envisageable de fixer le composant avec une barrette élastique métallique préformée, prenant appui sur la partie isolée du boîtier et clipsée sur le dissipateur. Une fois le composant isolé, et afin de perfectionner la compatibilité électromagnétique, il est souhaitable de raccorder le dissipateur au point froid du montage, ou mieux, à la terre.

Boîtiers dérivés

Le TO-220 est aussi décliné en version isolée (TO-220FP, etc, ), ainsi qu'en version CMS (D2PAK, etc, ).

Composants communs en boîtiers TO-220

Notes, sources et références

Article connexe


Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/TO-220.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 07/04/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu