Liste des différents types de laser

Ceci est une liste des différents types de lasers avec la longueur d'onde sur laquelle ils opèrent et leurs applications.



Catégories :

Laser - Physique quantique - Optronique - Électronique

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • mances et des applications différentes liées à la tech-... la recherche de nouvelles transitions lasers...... montre la liste ci-dessus, un bien plus grand.... laser. Au contraire, l'excitation de mélanges du type... (source : hal.archives-ouvertes)
  • Une liste de lunettes de protection disponibles sur le marché est proposée.... the different types of laser emis- sion, the authors examine the risks... trique dans un gaz avec excitation électro- nique, par exemple ;.... en particulier à des travaux de recherche. Il n'en va pas de même pour des lasers de faible... (source : pagesperso-orange)
  • D'autre part ce type spécifique de lasers... la recherche de nouvelles transitions lasers...... laser. Au contraire, l'excitation de mélanges du type... (source : hal.inria)

Ceci est une liste des différents types de lasers avec la longueur d'onde sur laquelle ils opèrent et leurs applications. Il existe plusieurs milliers de sortes de lasers mais la majorité d'entre eux ne sont utilisés que dans le cadre de recherches spécialisées.

Une immense dalle de verre dopée au néodyme destinée au National Ignition Facility.

Lasers à gaz

Nature du milieu excité et type Longueur (s) d'onde de service Source d'excitation Applications et notes
Laser hélium-néon 632, 8 nm (543, 5 nm, 593, 9 nm, 611, 8 nm, 1, 1523 μm, 1, 52 μm, 3, 3913 μm). Décharge électrique Interférométrie, holographie, spectroscopie, reconnaissance de code-barres, alignement, démonstrations optiques.
Laser à argon 454, 6 nm, 488, 0 nm, 514, 5 nm (351 nm, 363, 8 nm, 457, 9 nm, 465, 8 nm, 476, 5 nm, 472, 7 nm, 528, 7 nm, et aussi avec un doubleur de fréquence pour obtenir 244 nm, 257nm). Décharge électrique Luminothérapie rétinienne (pour les diabétiques), lithographie, microscopie confocale, spectroscopie, stimulateur pour d'autres lasers.
Laser au krypton 416 nm, 530, 9 nm, 568, 2 nm, 647, 1 nm, 676, 4 nm, 752, 5 nm, 799, 3 nm. Décharge électrique Recherche scientifique, en association avec de l'argon pour créer de la lumière d'apparence blanche, jeux de lumière.
Ion laser au xénon De nombreuses raies dans le visible et jusque dans l'UV et l'IR. Décharge électrique Recherche scientifique.
Laser à azote 337, 1 nm Décharge électrique Stimulateur pour lasers à colorant organique, mesure de la pollution de l'air, recherche scientifique. Les lasers à azote peuvent fonctionner sans cavité optique. On les retrouve dans certaines constructions de laser en amateur.
Laser au dioxyde de carbone 10, 6 μm, (9, 4 μm). Décharge électrique transversale (haute puissance) ou longitudinale (faible puissance) Usinage des matériaux (coupe, soudure, etc. ), chirurgie.
Laser à monoxyde de carbone de 2, 6 à 4 μm, de 4, 8 à 8, 3 μm. Décharge électrique Usinage des matériaux (gravure, soudure, etc. ), spectroscopie photoacoustique[1].
Laser à excimer[2] 193 nm (ArF), 248 nm (KrF), 308 nm (XeCl), 353 nm (XeF). Recombinaison d'un excimer[3] avec une décharge électrique Lithographie ultraviolette pour la fabrication des semi–conducteurs, chirurgie laser, chirurgie laser ophtalmologique réfractive.

Lasers chimiques

Ils sont utilisés comme arme à énergie dirigée.

Nature du milieu excité et type Longueur (s) d'onde de service Source d'excitation Applications et notes
Laser au fluorure d'hydrogène de 2, 7 à 2, 9 μm pour le fluorure d'hydrogène (transmission dans l'atmosphère < 80%) Réaction chimique dans un jet d'éthylène et de trifluorure d'azote (NF3) enflammé. Utilisé pour la recherche pour l'emploi des lasers comme armes par le Département de la Défense des États-Unis, opéré en continu il peut développer une puissance de l'ordre du mégawatt.
Laser au fluorure de deutérium ≈3800 nm (de 3, 6 à 4, 2 μm) (transmission dans l'atmosphère ≈90%) Réaction chimique Miracl[4], projectile à énergie pulsée et laser tactique à haute énergie (Nautilus).
Laser chimique à l'iodure d'oxygène (Coil[5]) 1, 315 μm (transmission dans l'atmosphère < 70%) Réaction chimique dans un jet d'oxygène singulet et d'iode. Armement laser, recherche scientifique et sur les matériaux, utilisé par le Bœing YAL-1 Airlimite Laser, opéré en continu il peut développer une puissance de l'ordre du mégawatt.

Lasers à colorants organiques (Dye lasers)

Nature du milieu excité et type Longueur (s) d'onde de service Source d'excitation Applications et notes
Dye lasers[6] 390-435 nm (stilbène), 460-515 nm (coumarine 102), 570-640 nm rhodamine 6G) et nombreux autres. Un autre laser ou une lampe flash Recherche, spectroscopie, suppression de taches de naissance, séparation isotopique. La plage de réglage du laser dépend du colorant utilisé.

Lasers à fibre

Nature du milieu excité et type Longueur (s) d'onde de service Source d'excitation Applications et notes
Le milieu amplificateur est une fibre optique dopée avec des ions de terres rares. 1050-1070 nm (Ytterbium), 1550 nm (Erbium), 2100 nm (Thulium). Un autre laser ou des diodes Soudage, usinage, fabrication rapide par laser.

Lasers à vapeur métallique

Nature du milieu excité et type Longueur (s) d'onde de service Source d'excitation Applications et notes
Laser à vapeur métallique d'hélium-cadmium (HeCd) 441, 563 nm, 325 nm. Décharge électrique dans une vapeur métallique mélangée à de l'hélium comme gaz tampon. Imprimerie et applications typographiques, excitation de la fluorescence pour la vérification de papier monnaie par exemple, recherche scientifique.
Laser à vapeur métallique d'hélium-mercure (HeHg) 567 nm, 615 nm. Rares, recherche scientifique, lasers de fabrication amateur.
Laser à vapeur métallique d'hélium-sélénium (HeSe) Jusqu'à 24 longueurs d'onde entre le rouge et l'ultraviolet. Rares, recherche scientifique, lasers de fabrication amateur.
Laser à vapeur métallique d'hélium-argent[7] (HeAg) 224, 3 nm Recherche scientifique, spectroscopie Raman[8].
Laser à vapeur métallique de néon-cuivre[7] (NeCu) 248, 6 nm Décharge électrique dans une vapeur métallique mélangée à du néon comme gaz tampon. Recherche scientifique, spectroscopie Raman.
Laser à vapeur de cuivre 510, 6 nm, 578, 2 nm Décharge électrique Dermatologie, photographie à grande vitesse, source d'excitation pour les lasers à colorants organiques.
Laser à vapeur d'or 627 nm Rares, dermatologie et luminothérapie.

Lasers à solides

Nature du milieu excité et type Longueur (s) d'onde de service Source d'excitation Applications et notes
Laser à rubis 694, 3 nm Lampe flash Holographie, suppression de tatouages. C'est le premier laser découvert (mai 1960).
Laser Nd-YAG 1, 064 μm, (1, 32 μm) Lampe flash, diode laser Usinage des matériaux, télémètre laser, désignation d'une cible, chirurgie, recherche, source d'excitation pour d'autres lasers (associé avec un doubleur de fréquence pour produire un faisceau vert sur 532 nm). C'est un des lasers à haute puissance les plus connus. On l'utilise généralement en mode pulsé (avec des périodes de l'ordre de la nanoseconde).
Laser Nd-YAP 1, 079 μm, (1, 34 μm) Lampe flash, diode laser Essentiellement utilisé dans le médical : En dentisterie pour des applications de parodontologie et d'endodontie- En chirurgie. [9]
Laser Er-YAG[10] 2, 94 μm Lampe flash, diode laser Mesure périodontale, odontologie.
Laser à néodyme YLF (Nd-YLF) [11] solide 1, 047 et 1, 053 μm Lampe flash, diode laser Essentiellement utilisé pour l'excitation de certains types de lasers pulsés (Ti-saphir) en combinaison avec un doubleur de fréquence.
Laser à néodyme dopé à l'yttrium orthovanadate (Nd-YVO4) [12] 1, 064 μm Diode laser Essentiellement utilisé pour l'excitation en continu de lasers Ti-saphir, ou à colorant organique, opérés en mode-locked[13], en combinaison avec un doubleur de fréquence. Utilisé aussi en mode pulsé pour le marquage et la micromécanique. Le laser Nd-YVO4 à fréquence doublée sert aussi classiquement à la fabrication des pointeurs laser de couleur verte.
Yttrium-oxoborate de calcium dopé au néodyme, Nd-YCa4O (BO3) 3[14], ou plus simplement, Nd-YCOB ≈1, 060 μm (≈530 nm à l'harmonique 2) Diode laser Le Nd-YCOB est un milieu laser dit «auto-doubleur de fréquence» (SFD, self-frequency doubling) qui est capable à la fois, de produire une émission laser, et qui a des caractéristiques non-linéaires qui conviennent pour générer une harmonique 2. De tels matériaux permettent de simplifier la fabrication des lasers de couleur verte de haute luminosité.
Laser au verre de néodyme (Nd-Glass) ≈1, 062 μm (verre de silicate), ≈1, 054 μm (verre de phosphate) Lampe flash, diode laser Utilisé pour les particulièrement hautes puissances de l'ordre du térawatt, les particulièrement hautes énergies de l'ordre du mégajoule des dispositifs à faisceaux multiples conçus pour la fusion par confinement inertiel. D'une façon générale, on triple la fréquence des lasers à Nd-Glass à la 3e harmonique pour obtenir une longueur d'onde de 351 nm.
Laser au titane saphir (Ti-sapphire[15]) 650-1100 nm Un autre laser Spectroscopie, Lidar, recherche. Ce milieu est fréquemment utilisé pour des lasers infrarouges à forte capacité d'ajustage en mode-locked[13] pour produire des impulsions ultracourtes, et dans des dispositifs d'augmentcation de lasers pour produire des impulsions ultracourtes de très grande intensité.
Laser au thulium YAG (Tm-YAG) 2, 0 μm Diode laser Lidar.
Laser à l'ytterbium YAG (Yb-YAG) 1, 03 μm Diode laser, lampe flash. Refroidissement d'atomes par laser, usinage des matériaux, recherche sur les impulsions ultracourtes, microscopie multiphotonique, Lidar.
Laser à l'ytterbium-
2O3 (verre ou céramique)
1, 03 μm Diode laser Recherche sur les impulsions ultracourtes[16].
Laser à verre dopé à l'ytterbium (barreau, éclat plat, et fibre) 1, 0 μm Diode laser La version fibre peut produire plusieurs kilowatts en puissance continue avec une efficacité de ≈70-80% optique/optique et ≈25% électrique/optique. Usinage des matériaux : coupe, soudure, marquage ; fibres optiques non linéaires : sources à large bande basées sur la non-linéarité de la fibre, source d'excitation pour les lasers Raman[17] à fibre ; augmentcation Raman répartie pour les télécommunications.
Laser à holmium YAG (Ho-YAG) 2, 1 μm Diode laser Ablation de tissus vivants, traitement des calculs rénaux, odontologie.
Laser au lithium strontium (ou calcium) fluorure d'aluminium dopé au cérium (respectivement Ce-LiSAF ou Ce-LiCAF) ≈ de 280 à 316 nm Laser à Nd-YAG à impulsions et fréquence quadruplée, laser pulsé à excimer, laser pulsé à vapeur de cuivre. Télédétection atmosphérique, Lidar, recherche sur l'optique.
Laser à solide au verre de phosphate dopé au prométhium 147 (147Pm+3–Glass) 933 nm, 1 098 nm  ?? Le matériau excité est radioactif. Vu une fois en fonctionnement au laboratoire national de Lawrence Livermore (LLNL) en 1987, émission laser de niveau 4 à température ambiante dans un verre étalon de plomb-indium-phosphate dopé au 147Pm.
Laser au chrysobéryl (alexandrite[18]) dopé au chrome Réglé le plus souvent dans la plage 700 à 820 nm Lampe flash, diode laser, arc au mercure (en mode à onde continue) Dermatologie, Lidar, usinage au laser.
Laser à verre dopé à l'erbium ou codopé à l'erbium–ytterbium 1, 53-1, 56 μm. Diode laser Ils sont fabriqués sous les formes barreau, éclat plat, et fibre. Les fibres dopées à l'erbium sont classiquement utilisées pour les amplificateurs optiques dans le domaine des télécommunications.
Laser au fluorure de calcium dopé à l'uranium trivalent (U-CaF2) 2, 5 μm Lampe flash Premier laser solide de niveau 4 (novembre 1960) développé par Peter Sorokin et Mirek Stevenson dans les laboratoires de recherche d'IBM. C'est aussi le deuxième laser découvert depuis le début des lasers (après le laser à rubis de Maiman). Il est refroidi à l'hélium liquide. Il n'est plus utilisé aujourd'hui.
Laser au fluorure de calcium dopé au samarium bivalent (Sm-CaF2) 708, 5 nm Lampe flash Également découvert par Peter Sorokin et Mirek Stevenson dans les laboratoires de recherche d'IBM au début de l'année 1961. Il est refroidi à l'hélium liquide. Il n'est plus utilisé aujourd'hui.
Laser à F-center[19] 2, 3-3, 3 μm. Laser ion[20] Spectroscopie.

Lasers à semi–conducteur

Article principal : Diode laser.
Nature du milieu excité et type Longueur (s) d'onde de service Source d'excitation Applications et notes
Laser à diode semi–conducteur (informations générales) 0, 4-20 μm, selon la partie active du matériau utilisée. Courant électrique Télécommunications, holographie, imprimantes laser, armes, usinage, soudure, source d'excitation pour d'autres lasers.
Laser au GaN 0, 4 μm Disques optiques.
Laser à l'AlGaAs 0, 63-0, 9 μm. Disques optiques, pointeurs lasers, transmission de données. Le laser à 780 nm des lecteurs de CD est le laser le plus commun dans le monde. Excitation de lasers à solides, usinage, médecine.
Laser à l'InGaAsP (arséniure de gallium-indium) 1, 0-2, 1 μm. Télécommunications, excitation de lasers à solides, usinage, etc.
Laser au sel de plomb 3-20 μm
Diode laser à cavité verticale émettant par la surface (VCSEL) 850-1500 nm, selon le milieu. Télécommunications.
Laser à cascade quantique[21] Infrarouge moyen à lointain. Recherche, parmi les applications futures on peut imaginer des radars anti-collision, des procédés de contrôle industriels, des diagnostics médicaux avec des analyseurs de souffle par exemple.
Laser à silicone hybride[22] Infrarouge moyen Recherche.

Autres types de lasers

Nature du milieu excité et type Longueur (s) d'onde de service Source d'excitation Applications et notes
Laser à électron libre Capacité de réglage sur une grande plage de longueurs d'onde : de 100 nm à quelques nanomètres. Faisceau d'électrons relativistes Recherche atmosphérique, science des matériaux, médecine.
Laser à gaz dynamique[23] Quelques lignes autour de 10, 5 μm ; d'autres longueurs d'onde sont envisageables en faisant des mélanges de gaz. Inversion d'une population d'états de spin dans des molécules de dioxyde de carbone (CO2) avec une détente adiabatique d'un mélange d'azote et de dioxyde de carbone. Applications militaires ; ce laser peut opérer en mode à onde continue avec une puissance optique de plusieurs mégawatts.
Laser à samarium «pseudo–nickel» Rayons X à 7, 3 nm Excitation dans du plasma de samarium à ultra-haute température constitué par une irradiation par double impulsion de l'ordre du térawatt (Nd-verre, Vulcan laser) Première démonstration avec un laser opérant dans les rayons X avec une longueur d'onde inférieure à 10 nm. Applications envisageables en microscopie à haute résolution et en holographie, fréquence proche de la «fenêtre de l'eau» de 2, 2 à 4, 4 nm où l'observation de la structure de l'ADN et de l'action des virus et des drogues sur les cellules peut être envisagée.
Laser Raman[17], qui utilise pour l'augmentcation une diffusion Raman stimulée non–élastique dans un milieu non–linéaire, le plus fréquemment de type fibre 1-2 μm pour la version fibre Un autre laser, le plus fréquemment un laser fibre ytterbium-verre Couverture continue de 1 à 2 μm de longueur d'onde, augmentcation de signal optique réparti pour les télécommunications, production et augmentcation de solitons optiques.
Laser à excitation nucléaire[24] Idem lasers à gaz Fission nucléaire Recherche.

Bibliographie

Notes et références

  1. La spectroscopie photoacoustique est basée sur l'effet photoacoustique découvert en 1880 par Alexander Graham Bell qui montra que des disques minces émettaient un son quand ils étaient exposés au rayonnement solaire et que ce rayonnement était rapidement interrompu par un disque rotatif pourvu de trous. Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article (en) On peut consulter l'article de la Wikipedia anglophone : photoacoustic spectroscopy.
  2. Un laser à excimer est un type de laser ultraviolet qu'on utilise le plus souvent dans la chirugie ophtalmologique et dans la fabrication des semi–conducteurs. Ce laser utilise fréquemment un mélange de gaz inerte (argon, krypton ou xénon) et de gaz réactif (fluor ou chlore). Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article (en) On peut consulter l'article de la Wikipedia anglophone : excimer laser.
  3. Un excimer (contraction de excited dimer) est un dimère de faible durée de vie, ou une molécule hétérodimérique, constitué à partir de deux éléments dont au moins l'un des deux est dans un état électronique excité. Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article (en) On peut consulter l'article de la Wikipedia anglophone : excimer.
  4. Le Miracl, ou Mid-Infrared Advanced Chemical Laser (Laser chimique dans l'infrarouge moyen), est l'unique arme à énergie dirigée connue utilisée par l'US Navy.
  5. Le Coil (Chemical oxygen-iodine laser) est un laser infrarouge qui ne peut être vu à l'œil nu. Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article (en) On peut consulter l'article de la Wikipedia anglophone : Chemical oxygen iodine laser.
  6. Un laser à colorant organique (dye laser) est un laser qui utilise un colorant organique comme source d'augmentcation, le plus souvent c'est une solution liquide. Comparés aux lasers à gaz ou à solide, les dye lasers peuvent être utilisés dans une plus grande plage de longueurs d'onde. Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article (en) On peut consulter l'article de la Wikipedia anglophone : dye laser.
  7. Storrie-Lombardia et al., Hollow cathode ion lasers for deep ultraviolet Raman spectroscopy and fluorescence imaging (Lasers ioniques à cathode ajourée pour la spectroscopie Raman en ultraviolet lointain et l'imagerie par fluorescence), Review of scientific instruments, volume 72, numéro du 12 décembre 2001.
  8. La spectroscopie Raman est une technique de spectroscopie utilisée en physique de la matière condensée et en chimie pour étudier les modes vibratoire et de rotation, ou autres modes basse fréquence, d'un dispositif. Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article (en) On peut consulter l'article de la Wikipedia anglophone : Raman spectroscopy.
  9. http ://fr. wikipedia. org/wiki/Laser_dentaire_YAP
  10. L'Er-YAG (acronyme du nom anglais : erbium-doped yttrium aluminium garnet) ou grenat d'erbium-aluminium dopé à l'erbium (Er-Y3Al5O12), est un cristal utilisé comme milieu amplificateur pour les lasers utilisant des milieux solides. Les lasers utilisant ce cristal émettent dans l'infrarouge (2940 nm). Au contraire de celle des lasers Nd-YAG, cette longueur d'onde est particulièrement fortement absorbée par l'eau à cause des résonances atomiques. Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article (en) On peut consulter l'article de la Wikipedia anglophone : Er :YAG laser.
  11. Le Nd-YLF (acronyme du nom anglais : Neodymium-doped yttrium lithium fluoride) ou fluorure d'yttrium-lithium dopé au néodyme, est un cristal utilisé comme milieu amplificateur pour les lasers utilisant des milieux solides. Ce cristal (LiYF4) est biréfringent naturellement, et en utilisation courante le laser qui l'utilise émet sur 1047 nm et 1053 nm. Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article (en) On peut consulter l'article de la Wikipedia anglophone : Neodymium-doped yttrium lithium fluoride.
  12. Le Nd-YVO4 (acronyme du nom anglais : Neodymium-doped yttrium orthovanadate) ou orthovanadate d'yttrium-lithium dopé au néodyme, est un cristal constitué par addition d'ions néodyme sur de l'orthovanadate d'yttrium. Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article (en) On peut consulter l'article de la Wikipedia anglophone : neodymium-doped yttrium orthovanadate.
  13. Le mode-locking est une technique optique par laquelle un laser peut produire des impulsions de lumière extrêmement brèves, de l'ordre de la picoseconde ou de la femtoseconde. Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article (en) On peut consulter l'article de la Wikipedia anglophone : modelocking.
  14. Le Nd-YCa4O (BO3) 3 est un cristal optique non-linéaire utilisé le plus fréquemment comme milieu amplificateur dans les lasers. Il peut être préparé à partir d'une fusion par le procédé de Czochralski. Il appartient au dispositif monoclinique. Chaque ion néodyme remplace un ion yttrium dans la structure du cristal YCOB. Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article (en) On peut consulter l'article de la Wikipedia anglophone : Nd :YCOB.
  15. Les lasers à Ti-saphir (aussi connus comme lasers au Ti-Al2O3, lasers au titane-saphir, ou plus simplement Ti-sapphs) sont des lasers ajustables qui émettent dans le rouge et le proche infrarouge avec une plage de longueurs d'onde allant de 650 à 1100 nm. Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article (en) On peut consulter l'article de la Wikipedia anglophone : Ti-sapphire laser.
  16. M. Tokurakawa, K. Takaichi, A. Shirakawa, K. Ueda, H. Yagi, T. Yanagitani et A. A. Kaminskii, Diode-pumped 188 fs mode-locked Yb3+ :Y2O3 ceramic laser, Applied Physics Letters, numéro 90, page 071101, 2007.
  17. Le laser Raman est dérivé de la diffusion Raman découvert en 1928 par le prix Nobel Chandrashekhara Venkata Râman et Kariamanickam Srinivasa Krishnan dans les liquides et , de façon indépendante, par Grigory Landsberg et Leonid Mandelshtam dans les cristaux. Lorsque la lumière rencontre une substance elle fait vibrer les atomes dans cette substance par résonance. Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article (en) On peut consulter l'article de la Wikipedia anglophone : Raman laser.
  18. Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article (en) On peut trouver des informations sur l'alexandrite sur la Wikipedia anglophone à l'article : synthetic alexandrite.
  19. Un F-Center est un type de défaut cristallin dans lequel un anion manquant est compensé par un ou plusieurs électrons selon la charge de l'ion manquant dans le cristal. Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article (en) On peut consulter l'article de la Wikipedia anglophone : F-Center.
  20. Un laser ion est un laser à gaz qui utilise un gaz ionisé comme milieu amplificateur. Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article (en) On peut consulter l'article sur la Wikipedia anglophone : Ion laser.
  21. Les lasers à cascade quantique dont le mode d'émission est spécifique et différent des autres lasers à semi-conducteur ont en premier lieu été mis en évidence par Jerome Faist, Federico Capasso, Deborah Sivco, Carlo Sirtori, Albert Hutchinson, et Alfred Cho aux laboratoires Bell en 1994. Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article (en) On peut consulter l'article de la Wikipedia anglophone : quantum cascade laser.
  22. Un laser à silicone hybride est un laser à semi-conducteur fabriqué avec du silicone et un semi-conducteur du groupe III–V. Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article (en) On peut consulter l'article de la Wikipedia anglophone : hybrid silicon laser.
  23. Le laser à gaz dynamique est basé sur les différences de vitesse de relaxation des états vibratoires d'une molécule. Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article (en) On peut lire l'article de la Wikipedia anglophone : gas dynamic laser.
  24. Un laser à excitation nucléaire est un laser dont la source d'excitation est l'énergie de particules issues de la fission. Le medium du laser est enfermé dans un tube entouré d'uranium 235 (235U) et plongé dans un flux de neutrons intense dans le cœur d'un réacteur nucléaire. Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article (en) nuclear pumped laser.

Sources

On peut trouver sur Wikipedia en anglais des articles détaillés sur la majorité de ces lasers.

  • (en) Ion laser.
  • (en) Nitrogen laser.
  • (en) Excimer laser.
  • (en) Hydrogen fluoride laser.
  • (en) Deuterium fluoride laser.
  • (en) Dye laser.
  • (en) Copper vapor laser.
  • (en) Ruby laser.
  • (en) Nd :YAG laser.
  • (en) Vertical-cavity surface-emitting laser.
  • (en) Quantum cascade laser.
  • (en) Hybrid silicon laser.
  • (en) Free electron laser.
  • (en) Gas dynamic laser.
  • (en) Nuclear pumped laser.

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_diff%C3%A9rents_types_de_laser.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 07/04/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu