Guidage inertiel

Le guidage inertiel est la plus simple forme de guidage. Il a été utilisé surtout sur les V1 et V2 allemands.



Catégories :

Électronique

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Lanceur : Système où se trouve le missile ou la fusée, et qui procède au.... Sur les missiles de croisière à longue portée, le guidage inertiel est ... (source : un)

Le guidage inertiel est la plus simple forme de guidage. Il a été utilisé surtout sur les V1 et V2 allemands.

Fonctionnement

Les coordonnées de la cible sont introduites dans le dispositif ; une centrale inertielle associant trois gyroscopes (un pour chaque axe), et d'accéléromètres, sert à maintenir de manière autonome un cap de façon prolongée vers sa cible. Le missile étant complètement «aveugle», si la cible change de place dans l'espace, le missile la manquera.

Les gyroscopes étant victimes d'une certaine dérive sur de longues distances, on tend à leur adjoindre un dispositif de guidage par GPS pour leur permettre de recaler leur positionnement.

Technologies

Jadis et pendant plusieurs décennies, on a utilisé des gyroscopes associés à des accéléromètres comme décrit plus haut. Cependant la présence de frottements occasionnait un temps de chauffe assez long (jusqu'à 30 min) et des erreurs plus importantes. Actuellement, la technologie principale associe un gyromètre laser (ou gyrolaser) avec des accéléromètres. Le gyrolaser se présente sous la forme de trois triangles ou trois carrés (un dans chaque plan) dans lesquels deux rayons laser sont projetés en sens opposé et réfléchis jusqu'à un capteur. La plateforme est dite liée (Strapdown system) en effet il n'est pas indispensable de la maintenir verticale comparé à un plan de référence, elle est par conséquent fixée directement sur l'avion. Chaque accélération change le temps que mettent les deux lasers pour atteindre les capteurs et c'est cette différence de temps qui sert à déterminer la force, la direction et le sens de l'accélération.

Pour les deux technologies, une fois qu'on a obtenu l'accélération, il suffit de l'intégrer 2 fois dans le temps pour obtenir une distance parcourue. Et ainsi, grâce à la vitesse et la position d'origine, on est capable de déterminer la position et la vitesse instantanée à tout instant.

D'autres technologies sont testées actuellement pour remplacer les dispositifs actuels telles que le gyromètre à fibre optique, basé sur le même principe que le gyrolaser, le gyroscope à suspension électrostatique (ou GSE) et le gyromètre à résonance magnétique nucléaire, ce dernier se basant sur l'élément le plus simple : l'atome qui est mis en rotation.

Applications

Ce type de guidage est essentiellement utilisé avec les missiles à longue portée (missiles balistiques et missiles de croisière), lancés de silos ou de navires de guerre, puisque leurs cibles (immeubles, bunkers, etc. ) sont fixes.

La totalité des avions de lignes modernes sont pourvus d'un guidage inertiel sous la forme d'une IRS (Inertial Reference System), servant à connaître la position et l'ensemble des données liées, couplé à un dispositif de navigation pour le guidage de type FMC (Flight Management Computer). Le GPS, mais aussi les dispositifs de radionavigation au sol ne sont utilisés que dans un but de recaler sa position du fait de la dérive inertielle du dispositif. Les avions plus anciens (autour des années 1970) étaient pourvus d'une INS (Inertial Navigation System) qui assurait à la fois la détermination de la position et la navigation d'un point à un autre. Cependant le dispositif était bien plus limité.

Il est aussi employé avec certaines armes à longue portée comme les missiles anti-navires ou air-air, de façon à leur permettre de se rendre sur la localisation générale d'une cible sans être détectés, le dispositif de guidage actif étant activé en fin de course. Les sous-marins ne pouvant capter les ondes du GPS sous l'eau disposent aussi de guidage inertiel.

Histoire

Charles Stark Draper est connu comme le «père du guidage inertiel».

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Guidage_inertiel.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 07/04/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu